T'es trop lourd

Publié le par martin-a-dys.over-blog.com

Printemps 2000


Je suis enceinte de Paulin, petit frère de Martin ; la naissance est prévu pour fin aout, et Martin avait alors tout juste 2 ans.

 

A cette époque, Martin était en garde chez une nounou quand il n'était pas à l'école le matin. Et un jour, sa nounou me fait remarquer :

- c'est bizarre, Martin est trés à l'aise pour parler, il a beaucoup de vocabulaire, mais curieusement, il ne fait pas encore la distinction entre le "tu" et le "je".

C'est vrai. Quand Martin demandait par exemple de l'aide pour finir le fond de son assiette, il tendait sa cuillère à un adulte en disant "je t'aide?". Et quand il voulait se faire porter, il tendait les bras en disant "je te porte?".

La nounou m'explique alors qu'elle a tenté ce jour là de lui expliquer la différence et lui faire formuler correctement.

 

Ce soir là, alors que nous sommes à table, je continu d'appliquer ce que la nounou a commencé. Martin me tend sa cuiller à la fin de son repas :

- je t'aide ?

- non Martin, on ne dit pas "je t'aide", on dit "tu m'aides"

- tu...tu.... tu me t'aide ?

- oui Martin, c'est presque ça ! "Tu m'aides".

 

Plus tard, à l'heure du coucher, Martin me tend ses bras en me disant "je te porte ?".

Petite précision : Martin était un bébé bien en chair dirons nous (19 kg à 20 mois !! mais je vous rassure, il est resté au même poids pendant plus d'un an ensuite !). Et comme tout enfant qui va bientôt perdre sa place de fils unique, il aimait beaucoup se faire porter dans les bras.

Je cédais parfois à sa demande, mais mon ventre grossissant rendait la tache de plus en plus difficile. Et je lui répondait de plus en plus souvent: "non Martin, tu es trop lourd, Maman va avoir mal au ventre".

Ce soir là donc, Martin me tendant de nouveau les bras :

-je t'aide ?

- non Martin, rappelle toi, on ne dit pas 'je te porte" on dit.... et j'attendais qu'il se corrige de lui même selon ce qui lui avait été expliqué dans la journée à plusieurs reprises. Je ne doutais pas de la capacité de Martin à corriger sa phrase, mais je ne m'attendais pas du tout à sa réponse...

 

Martin me regardait sur un air de grande réflexion puis me répond le plus simplement du monde :

-eh ben on dit "t'es trop lourd !"

Commenter cet article