Martin est né

Publié le par martin-a-dys.over-blog.com

Notre fils est né le 7 mai 1998. Ainé de notre foyer, un petit frère naitra 2 ans plus tard.

 

Martin était un bébé trés calme, trés peu remuant, toujours souriant, rarement grognon, qui a vite fait ses nuits vers 1 mois 1/2. Ce tempéramment, doublé d'une physionomie bien potelée (19 kg à 20 mois !) lui a d'ailleurs vite valu le surnom affecteux de "pépère".

 

D'un point de vue motricité, il n'a jamais effectué de "4 pattes", pouvait rester 1 heure dans le trotteur sans avancer d'un cm, et a marché assez tard vers 19 mois.

Absolument rien d'inquiétant, ce n'est pas le premier enfant ainsi, sans pour autant qu'on se demande s'il "y a un problème ?". D'ailleurs, on ne se posait pas la question. J'étais moi même d'un tempéramment plutot calme quand j'étais enfant, et j'ai moi aussi marché assez tard !

Le médecin rééducateur de Martin nous dira quelques années plus tard que tous les enfants qui marchent tard ne sont pas dyspraxiques (heureusement !) mais que l'inverse par contre est souvent vrai...

 

Mais si notre "pépère" était trés calme, il avait par contre de l'avance sur le langage. J'ai trés peu de souvenir chez lui d'un langage "bébé" où l'enfant dit par exemple "à boiboire" quand il a soif, ou tenter de se faire comprendre par honomatopée. Il ne disait pas "dodo" quand il avait sommeil, mais disait bien "je veux dormir" ou bien "je veux me coucher".

Et quand plus tard un enfant du même âge dirait "je suis fatigué", Martin disait "je ferais bien une petite sieste !"

 

Martin a trés vite su prononcer et mettre les bons mots au bon moment. Vers 15 mois, il savait déjà faire des petites phrases parfaitement compréhensibles de tout le monde.

Quand il rentre en maternelle en septembre 2000, sa maitresse s'en étonnera plus d'une fois et me fera répéter plusieurs fois son âge : oui, oui, il n'a que 2 ans !

 

Ce petit bohomme  haut comme trois pommes faisait rire son entourage (la famille, à l'école, dans la rue...) car c'était un régal de l'entendre tenir une conversation (trés sérieuse !) avec les adultes. Et chacun de dire : "comme il parle bien !"

Les dames dans la rues étaient en extase devant ce petit bout charmeur !

D'ailleurs de tout âge, depuis qu'il est tout petit, Martin s'est toujours senti plus à l'aise avec les adultes, ou les enfants plus âgés que lui.

 

 

Publié dans Parcours

Commenter cet article