Il faut préparer la 6ème...

Publié le par martin-a-dys.over-blog.com

année scolaire 2008/2009

L'année de CM2 fut vraiment une année charnière pour Martin.

- l'ergothérapeute le suivait 1 heure par semaine

- Martin apprennait trés vite le clavier et l'appliquait aussitot en classe sur son ordi

- et son institutrice lui aura été d'un secours inespéré cette année là.

 

Elle fera vraiment tout ce qui est possible pour l'aider au mieux. En début d'année, à la vue de tout le travail qu'elle "machait" à la place de Martin, je me réjouissais de tant d'investissements de sa part.

Mais ensuite, je m'interrogeais : Martin semblait trop bien vivre cette situation où "elle fait à sa place", etje m'effrayais de l'autonomie dont Martin aurait absolument besoin en 6ème.

Je fis part de mes craintes à sa maitresse qui me rassura aussitot.

Elle avait bien conscience de la nécessité de préparer ses élèves, et surtout Martin à la 6ème. Son but n'était pas de tout faire à sa place, mais plutot de lui montrer comment faire, pour qu'il fasse lui même ensuite.

Planter les bornes en quelques sortes pour lui tracer le chemin, afin qu'il puisse avancer seul ensuite.

Son projet était donc de lacher les rênes petit à petit au cours de l'année pour arriver à une relative autonomie à la fin de l'année scolaire.

 

L'idée était judicieuse. Mais elle n'a pas eu tous les résultats attendus.

Le manque d'organisation de Martin restait encore trop problématique pour qu'il puisse gérer ses affaires d'école seul.

Et l'on voyait tout de suite que lorsqu'on lachait un peu les rênes, les oublis et la désorganisation refaisaient surface trés vite : si l'on ne faisait pas attention ou si on laissait faire, les exercices n'étaient pas toujours copiés entièrement, l'agenda était souvent oublié ou mal noté, il rapportait à la maison le cahier rouge alors qu'il fallait le cahier bleu, le sac de piscine passait souvent 2 ou 3 jours dans le vestiaire de l'école avant de revenir à la maison, et chaque vendredi consistait à reprendre dans le vestiaire scolaire tous les manteaux de la semaine que Martin oubliait chaque jour... sans même s'en rendre compte.

 

Je désespérais de voir Martin entrer en 6ème dans ces conditions. Je ne m'imaginais absolument pas comment il pourrait gérer ses journées au collège sans oublier son sac d'école, ne pas savoir où aller avec qui, savoir reprendre sons sac et sa veste à chaque heure de cours, avoir le temps suffisant pour changer de classe sans rien oublier... sans parler de l'attitude des professeurs face à ces situations...

 

Début 2009, j'ai été en arrêt de travail pendant plus de 2 mois pour déprime. Je ne savais plus où j'allais, quoi faire pour améliorer cela, trouver une solution pour résoudre ces soucis, comment faire l'an prochain au collège ?

Je ne voyais pas de changement, pas d'issus, je ne trouvais plus les ressources nécessaire pour taper du pied un bon coup au fond du bassin et remonter à la surface, je me sentais couler doucement...

 

J'ai craqué devant le médecin scolaire qui était loin de se douter de cette situation.

 

Publié dans Parcours

Commenter cet article