Devoir égaré... ou non fait ?

Publié le par martin-a-dys.over-blog.com

Pas un jour ne passe sans que Martin soit fermement persuadé avoir fait quelque chose alors qu'il n'en est rien.

Et s'il l'a réellement réalisé, son grand manque d'organisation l'empêche souvent de remettre la main dessus.

Et cela est trés problématique quand cela concerne les devoirs.

 

Il est déjà arrivé à plusieurs reprises que Martin récolte un zéro pour un devoir non rendu (en dessin pas ex alors qu'il jurait l'avoir fait), ou encore un devoir maison de math amputé de 10 points pour l'avoir rendu avec 3 jours de retard : il n'était pas noté à la bonne page de son agenda...

 

A plusieurs reprises, devant l'apparente bonne foi de Martin et son air vraiment désespéré, j'ai tenté d'arrondir les angles auprès de ses professeurs en expliquant les circonstances.

Mais or de question de prendre le handicap de Martin comme excuse pour faire passer les caprices et la fénéantise d'un collégien. Car j'avoue avoir le doute parfois...

 

Ce soir, il est 21h, Martin prépare son sac pour demain. Il ne retrouve plus un document qu'il aurait imprimé lui même via l'ordi : une recherche de photos nécessaire pour un cours d'anglais demain.

La feuille imprimé reste introuvable.

Martin s'énerve.

Et quand je vois le cirque sur son bureau et sa facheuse habitude d'attendre la dernière minute pour préparer son sac alors que voilà 2 heures qu'il joue à la console.... forcément, moi aussi ça m'énerve....

Martin veut refaire sa recherche et une nouvelle impression ce soir pour demain.

Je refuse. Il est tard ; il est l'heure de se coucher et plus l'heure de rattrapper un travail (soi disant fait ?) égaré, mal rangé. Il suffirait qu'il cesse de croire que c'était là alors que ça n'a jamais été rangé ; qu'il doit faire son sac plus tôt pour avoir le temps de rattrapper de tel oubli si c'est le cas...

Martin se fache, pleure d'avance en sachant qu'il se fera surement coller demain s'il ne rapporte pas ce qui a été demandé...

Je lui tiens tête ; il doit assumer ;  apprendre de ses erreurs pour ne pas les reproduire...

 

Mais c'est un discours déjà souvent tenu... qui n'empêche pas la situation de se reproduire....

 

Je voudrais l'aider en le mettant face à ses erreurs ; mais je culpabilise un peu quand même...

Publié dans Au quotidien

Commenter cet article

carbo 13/03/2012 13:57

Je suis heureuse pour vous que cette situation s'inscrive maintenant dans le passé et que Martin ait réussi à composer avec ce petit défaut qui peut avoir son charme(on accorde aux têtes en l'air
des airs de poètes). Pour ma part j' ai une fille qui oublie tout et partout, elle est actuellement en BTS et travaille aussi très bien.Je crois que quelque part il y a comme une rébellion et un
désir de ne pas rentrer complètement dans le moule chez ces enfants doués mais insoumis. Sans doute devons nous l' accepter.

carbo 02/03/2012 11:59

Bonjour, je vois bien votre désespoir quant à cette situation qui semble bloquée car chacun des protagonistes a le sentiment d' être dans le juste.Ils semblent être au nombre de trois: vous, votre
enfant, les professeurs.(N'y a-t-il pas de papa? dans ce cas c' est d' autant plus difficile pour vous).
Pour ma part il faut débloquer cette situation et rechercher ce qui chez votre enfant crée ce déséquilibre.Au départ établir des bases ensemble dans le cadre d' une discution en tête à tête. Puis
établir un cadre du temps libre, temps de travail, temps de jeux vidéos. En effet le temps libre et celui où il ne fait rien ( ou vraiment ce qu'il veut.Jouez le jeu et ne lui parlez de devoir que
lors de la période consacrée).Faites- lui accepter dans un premier temps le contrôle de son travail, ou du moins de sa préparation au cours après qu'il ait terminé son travail et profitez-en pour
lui donner quelques astuces de rangement, sans que cela soit trop contraignant( vous êtes la maman et non le prof.
Quant aux professeurs, il serait bon que vous les rencontriez pour leur parler de cette volonté et de ne pas être trop cassants dans une période où fragile.
Abientôt et bon courage...à oui j' ai oublié la douceur rien de mieux pour s'ouvrir

martin-a-dys.over-blog.com 05/03/2012 12:35



bonjour, et merci de votre intérêt pour l'histoire de Martin. Petite précision pour commencer : même si j'en parle peu (ou pas), il y a bien un papa, bien pésent et toujours là pour tenir le même
discours avec moi face à Martin. Au travers de mes articles, souvent quand je dis "je", il s'agit bien souvent en fait de "nous parents".


Quand au "déséquilibre cette situation" c'est le problème des troubles de concentration et d'organisation. Ce que vous préconisez comme conseils est appliqué depuis bien longtemps à la maison
(dans la mesure du possible en composant avec l'adolescence !). Les résultats sont alléatoires car il existe encore quelques petits "couacs" dans l'engrenage du quotidien, mais en dehors de ces
épisodes qui restent maintenant anecdotiques, Martin s'en sort plutotbien avec 14 de moyenne générale en 4ème... C'est un combat quoitidien... Merci encore de votre intérêt et de vos conseils.