Début de la prise en charge : ergo et orthoptie

Publié le par martin-a-dys.over-blog.com

Janvier 2008

Martin est en classe de CM1, le diagnostic de dysgraphie dyspraxique vient d'être posé.

 

Je me retrouve tout d'un coup de l'autre côté de la barrière ; du côté des parents qui se laissent guider par une équipe de professionnels pour aller ici, faire cela, remplir tel dossier...

 

La prise en charge de Martin en rééducation débutera en janvier 2008.

J'ai parcouru de nombreux blog, de site internet, d'articles de presse qui racontent tous le difficile parcours des enfants et des parents dans le même cas que nous, mais confrontés à des délais de prises en charge incroyablement longs !!

J'ai conscience aujourd'hui qu'au moment de la prise en charge de Martin, en commençant par le bilan ergo, nous avons bénéficié de délais trés courts comparés à d'autres.

Dans le centre où je travaille, les secrétaires parlent parfois d'un délais d'un an pour un premier rendez vous !!!!!

 

Janvier 2008 donc, Martin bénéficie d'1 heure d'ergothérapie par semaine, aménagé sur le temps scolaire, pendant un après midi où ses copains de classe font "arts plastiques".

Là encore je mesure la chance que nous avons. L'école de Martin et le centre où il va en rééducation sont situés dans le même village.

Et Mamie sera toujours présente pour aller chercher Martin en classe pour l'emmener en ergo les jours où je travaille.

 

Martin apprend le clavier en ergo, pour lui permettre d'écrire à l'ordi en classe. Il se montrera trés bon élève, d'autant qu'il a toujours aimé l'ordinateur à la maison !

 

Il sera aussi nécessaire de lui faire suivre une rééducation orthoptiste. Après un bilan ophtalmologiste, Il s'avère que Martin avait un problème de "fusion d'image". En clair, c'est une sorte de réglage des yeux qui fait qu'avec 2 yeux, on ne perçoit qu'une seule image.

Cette fusion se faisait mal chez Martin, ce qui pouvait expliquer ce mouvement répétitif de la tête quand Martin faisait une tâche précise comme lire un livre, regarder la télé... Il tournait sans cesse la tête de droite à gauche tout en gardant le regard fixe.

Ce problème de fusion n'est pas rare chez les dyspraxiques, ça fait partie du tableau me dira-t-on ...

La bonne nouvelle, c'est que Martin n'a aucun problème d'acuité visuelle et n'a nullement besoin de lunettes ! (Ca aussi, ça fait partie des diagnostics faciles que certains instituteurs me lanceront pour expliquer les problèmes scolaires de Martin...)

 

La rééducation orthoptique ne durera que 2 ou 3 mois. Martin a trés vite récupéré ce défaut de fusion.

En avril, l'orthoptiste me dira ne plus avoir besoin de voir Martin pour le moment.

 

Rendez vous est pris en septembre qui suit (6 mois après soit septembre 2008) pour un nouveau bilan et s'assurer que la rééducation n'est pas perdue, ou au contraire reprendre les séances.

 

A ce rendez vous de septembre, il est dit que Martin a conservé tout le bénéfice de la rééducation occulo-motrice, et n'a plus besoinde séance. 

 

 

Publié dans Parcours

Commenter cet article